Le Sabre de vie, les enseignements secrets de la maison du Shôgun - Yagyû MUNENORI

LEVE091

Nouveau produit

2 Articles

15,00 €

Attention: dernières pièces en stock!

Plus d'informations

Le sabre de vie, Heihō Kadensho en japonais, est un des trois grands classiques de l’escrime japonaise au côté du Livre des cinq roues (Gorin-no-sho) de Miyamoto Musashi et de L’esprit indomptable (Fudōshi-shinmyō-roku et Taiaki) de Takuan Soho.

Alors que Takuan Soho, en tant que moine, met l’accent sur l’aspect spirituel de l’escrime et que Miyamoto Musashi, escrimeur renommé, s’attache au côté pragmatique, Yagyū Munenori emprunte la ligne étroite qui sépare ces deux extrêmes en proposant à la fois une approche philosophique et une approche pratique l’illustrant d’exemples concrets.

Le sabre de vie est pour celui qui s’intéresse à l’esprit du samouraï une source de connaissances indispensable.



Yagyû MUNENORI (1571-1647)


fut sans doute le plus grand maître de sabre de la maison des shôguns Tokugawa. Fils du célèbre maître de sabre Yagyū Sekishusai Muneyoshi (1527-1606), fondateur de l’école Yagyū Shinkage-ryū, il devint, sur recommandation de son père, le maître de sabre des shōguns Tokugawa Ieyasu (1542-1616), Hidetaka (1579-1632) et Iemitsu (1604-1651). Issu de la petite noblesse de la région de Kyoto, Munemori fut anobli en 1636, prit le titre de Tajima-no-Kami et fut le bras droit de Iemitsu allant jusqu’à contrôler, au nom du shōgun, les autres seigneurs. Il rencontra le célèbre moine Takuan Soho (1573-1645) à qui il inspira ses deux écrits réunis dans L’esprit indomptable.

Avis

Donnez votre avis

Le Sabre de vie, les enseignements secrets de la maison du Shôgun - Yagyû MUNENORI

Le Sabre de vie, les enseignements secrets de la maison du Shôgun - Yagyû MUNENORI

Produits connexes