Le Karatejutsu : boxe d'Okinawa, sur le travail à deux - Motobu Chôki par Jean-Charles Juster

LJCJ885

Nouveau produit

2 Articles

17,00 €

Attention: dernières pièces en stock!

Plus d'informations

Le Karatejutsu : boxe d'Okinawa est le premier livre de Motobu Chôki, l'un des derniers maîtres okinawanais du karate axé sur le combat réel. Livre longtemps oublié, il fut redécouvert au cours des années 1990 par les chercheurs en karate. La version proposée ici se veut fidèle au texte original et est agrémentée de commentaires permettant d'en saisir le sens. texte de 4e de couverture : Motobu Chôki, un expert attaché à la tradition agonistique okinawanaise, préconisait un karate fondé sur le combat rapproché, fort différent de celui que l’on connaît de nos jours. En pionnier, il rédigea ainsi dès 1926 un ouvrage sur la pratique du combat nommé Le Karatejutsu : boxe d’Okinawa – sur le travail à deux. Cet écrit devint pourtant assez rapidement introuvable, avant de tout bonnement disparaître avec la Guerre du Pacifique et le décès de son auteur. Il fallut attendre jusqu’aux années 1990, pour le voir réédité, malheureusement uniquement en japonais. Cette édition, traduite avec soin et abondamment commentée par Jean-Charles Juster, permet aux lecteurs francophones d’avoir enfin accès à ce trésor du karate traditionnel, longtemps resté limité aux cercles de spécialistes. Déjà responsable de plusieurs traductions d’ouvrages fondamentaux de maîtres okinawanais, J-C Juster a obtenu l’accord des descendants de Motobu Chôki pour produire cette traduction qui est d’ailleurs préfacée par Chôsei, son fils et héritier.

Jean-Charles Juster est né à Paris en 1978.

Fils d’un acupuncteur traditionnel, il passe son enfance entre les traités de médecines chinoises et les classiques chinois, tandis que son père lui apprend quelques points de pression qui font naître en lui un intérêt pour le corps et ses mécanismes.

Intéressé depuis toujours par le Japon, il entre aux Langues'O en 1997, après des études littéraires où il a la chance d’étudier le japonais en 3e langue vivante.

Après une licence de langue, de littérature et de civilisation japonaises, il entame un cycle de maîtrise en 2001.

L'année suivante, il intègre l'école doctorale des Langues'O sous la direction du professeur François Macé, qui dirigera dès lors tous ses travaux de recherche. Influencé par la vision large de la civilisation japonaise de son directeur de recherche, il commence, en pionnier, à s’intéresser à Okinawa, et choisi d’étudier sa culture à travers ses danses.

Le mémoire de son DEA était intitulé Introduction aux danses des Ryükyü.

En 2002, il s'inscrit en ethnologie à l'Université de Paris X Nanterre.

En 2003, il commence sa thèse de doctorat (soutenue en 2007) intitulée : Les rapports entre les danses et les arts martiaux d'Okinawa, de la forme à l'identité

En 2005, il part pour Okinawa, à l'Université d'Okinawa des arts établie à Shuri, afin d'entamer un cycle de master de deux ans. Il a durant cette période rencontré de nombreux spécialistes des arts scéniques okinawanais.

C'est également à cette époque qu'il met en pratique les théories de l'ethno-choréologie apprises à Nanterre, notamment dans le cadre de ses recherches de terrain pour ses travaux doctoraux.

Il commence alors à être introduit dans certaines salles et écoles, comme le Kyûdôkan des Higa, l’Okinawa kenpô de Yamashiro Yoshitomo, le Bunbukan de Nakamoto Masahiro, ou le dojo de Hokama Tetsuhiro.

En 2009, il devient membre du Centre de recherche sur la culture okinawanaise de l'Université Hôsei à Tokyo. Depuis cette année, il effectue des séjours annuels de recherche à Okinawa, principalement dans les milieux des arts scéniques et des arts martiaux.

En 2013, afin de participer à la connaissance de la culture ryûkyû dans le monde francophone, JC Juster co-fonde un groupe de recherche : Culture d'Asie et d'Okinawa.

L'année suivante, il co-publie le premier livre dédié à Okinawa et à sa culture en langue française : Un clan d'Okinawa Les Tamanaha de Shuri.Partant du constat qu'Okinawa est très mal connu en Occident, ou l'est pour de mauvaises raisons, JC Juster a pour but de proposer des écrits simples, mais aucunement simplistes, sur les différents éléments émanant de la culture et de la société des ces îles.

  • Éditeur ‏ : ‎ Independently published (4 août 2019)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 120 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 1080893717
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-1080893713
  • Dimensions ‏ : ‎ 12.7 x 0.76 x 20.32 cm

Avis

Donnez votre avis

Le Karatejutsu : boxe d'Okinawa, sur le travail à deux - Motobu Chôki par Jean-Charles Juster

Le Karatejutsu : boxe d'Okinawa, sur le travail à deux - Motobu Chôki par Jean-Charles Juster

Produits connexes